Tag Manga 2019

Tagué par Gommahan, je réalise aussi mon Tag Manga 2019. Tag Manga c’est un challenge créé par Florino du Blog Parlons manga. Le principe est simple, 10 questions au bout desquelles on finit par connaître les attentes de chaque rédacteur.

Le principe est simple, 10 question au bout desquelles on finit par connaître les attentes de chaque rédacteur

1- Vos genres de mangas préférés ?

Même si j’essaye de lire, le plus de genre varié que possible, mon genre favori restera le bon gros Shônen bien qu’en ce moment, j’ai un vrai penchant pour le genre Furyô. Il faut dire que j’ai toujours apprécié les oeuvres sur la comédie aussi.

Pourquoi le Shônen et pas autre chose ? Tout simplement parce que j’estime que les valeurs véhiculées ont eu un véritable impact sur moi.

2- Vos trois mangakas préférés ?

Tous ceux qui me connaissent ne serait-ce qu’un petit peu connaissent déjà la réponse. Mon mangaka préféré est Kohei Horikoshi, j’adore ses dessins et sa façon de dessiner. Comme pas mal de personnes, je l’ai connu avec My Hero Academia. Ce manga est vraiment particulier pour moi, j’ai commencé à lire alors que le Jump était au chapitre 4, j’ai vu ce titre grandir et j’ai suivi toutes les annonces autour de titre. C’est un peu comme ci j’avais vu le titre grandir et se développer petit à petit. Ce titre a également influencé mon japonais avec son vocabulaire, je me sens vraiment proche de ce titre mais, ce fût lors de ma lecture de Barrage que j’ai eu un déclic concernant les valeurs qui apparaissaient à travers le travail de l’auteur.

En deuxième, Masanori Morita, ses œuvres sont vraiment pleines de vies, c’est en lisant ses oeuvres que j’aie eu l’impression d’avoir le plus changer. Même si pour l’instant, je suis en pleine lecture de Rookies et que je n’ai lu que Racailles Blues, j’affectionne particulièrement son travail.

En troisième position, énormément de mangaka, Hirohiko Araki (Jojo Bizarre’s Adventures), Takehiko Inoue (Vagabond, Slam Dunk, Real), Masashi Kishimoto (Naruto) ou Atsushi Okubo (Soul Eater, Fire Force).

3- Vos trois maisons d’édition préférées

Ki-oon toujours présent pour leur communication géniale, ensuite les éditions delcourt pour leurs titres et enfin Kaze qui prend de l’ampleur peu à peu.

4- Un titre fétiche par éditeur ?

Akata : Magical Girl of the end

Doki-Doki : Iris Zero

Delcourt : Medaka Box

Glénat : Parasite

Kana : Real

Kazé : The promise neverland

Komikku : Pygmalion

Kurokawa : Soul Eater

Pika : Young GTO

Soleil Manga : Yakuza love theory

5- Une déception en particulier, un titre ou un genre qui vous a déçu au fil du temps ?

Tous les éditeurs qui ne prennent plus trop soins de leurs titres, faisant ainsi sombrer leur titre. Aujourd’hui, il ne suffit plus de juste en vente un manga pour que les gens l’achètent, la communication fait belle et bien partie de l’étape de la commercialisation d’un manga. Il n’y a qu’une poignée d’éditeur à l’avoir compris malheureusement.

6- Comment qualifieriez-vous votre année 2018 en manga (achats, lectures, objectifs réalisés ou non,…) ?

L’année 2018, énormément de decouverte. Je me suis vraiment trouvé en tant que lecteur de manga. J’avais tendance à essayer rarement des nouveaux titres, j’ai découvert que les mangas des années 1980 semblent avoir beaucoup plus d’ardeur. J’ai découvert Takehiko Inoue avec Real. Sinon commme d’habitude, j’ai suivi mes mangas qui sont toujours en cours.

7- Vos objectifs pour 2019 en manga (achats, lectures,..) ?

Essayez de me recentrer sur le Jump, je compte bien lire toutes les séries qui ont marqué les générations. Cependant, j’essaierai de lire un maximum de manga. J’ai pré-commandé le tome 1 de Bakemonogatari en édition collector qui sortira chez Pika durant cette année. Le genre Furyô m’intrigue vraiment, j’espère me plonger de plus en plus dans le genre si j’ai le temps.

8- Un titre (que vous recommandez) à lire en 2019 ?

©HOTARU Tanaka x PIROSHIKI,Iris Zero, Media Factory, Inc./ Doki-doki

Iris Zero, un manga qui mérite vraiment beaucoup plus d’attention. Cependant, je ne sais pas pour quelle raison le rythme de parution n’est vraiment pas constant. La cause est l’état de santé de la dessinatrice. Récemment le tome 8 est sortie (en janvier 2019) au Japon soit 2 ans et 2 mois après le tome 7.

Ce qui m’a attiré vers ce manga ce sont tout d’abord ses très beaux dessins !

Contrairement à nos habitudes, dans cet article, je vais me contenter de publier le synopsis de l’éditeur, l’histoire me paraît trop compliqué à expliquer tout en essayant de vous faire accrocher au manga.

Le synopsis de Doki-Doki

Pour échapper aux brimades de ses camarades de classe, Tôru a une philosophie : s’exposer un minimum aux regards des autres. Car dans un monde où chaque enfant possède désormais « l’Iris », la faculté de « voir » des choses, il est l’exception qui confirme la règle. Se faire oublier est pour lui une question de survie.
Mais tout bascule pour Tôru le jour où Koyuki Sasamori, une des filles les plus populaires du lycée, fait irruption dans sa classe pour lui demander une faveur. Violemment tiré de sa tour d’ivoire, Tôru se retrouve alors à la croisée de tous les regards…

9- Un manga que vous souhaiterez voir sortir en France en 2019 ?

©2018 / Weekly Shonen Jump, Gokutei Higuma, Natsuki HOKAMI

Gokutei Higuma (Hell Warden Higuma) ,un titre que j’ai découvert via l’application officielle du Shônen Week Jump, Manga plus. Le manga n’en est qu’à son début (chapitre 8). C’est un manga sur Higuma, un exorciste qui recherche des démons qui se sont échappés des enfers !

10- Et enfin taguez trois personnes pour faire tourner le TAG

Malheureusement, le jardin du crépuscule est vraiment nouveau et à pour l’heure actuelle juste 3 abonnés donc la personne qui m’a tagué pour ce challenge. Je ne suis donc pas en mesure de taguer 3 personnes, mais je vais quand même en taguer quelqu’un pour faire circuler le tag.

Shiro to Haiiro

Miyuna

Avec de plus en plus d’articles, nous sommes bel et bien lancés ! Après les mangas/Animés, les jeux-vidéos, c’est au tour de la musique d’avoir sa catégorie sur le site ! Pour l’occasion nous avons choisi de vous présenter Miyuna, une artiste dont le premier mini-album 眼(Gan) est sortie hier au Japon !


©2019 avex All rights reserved.

Miyuna les origines

Miyuna est née le 07/06/2002, elle est donc âgée de 16 ans. La jeune lycéenne vit dans la préfecture de Miyazaki à Kyûshû au Japon.

Tout démarre sur Eggs, une plateforme qui permet à des artistes talentueux de se lancer dans la musique. Miyuna poste une chanson où elle joue de la guitare en chantant comme démonstration, cette chanson est propulsée directement au rang numéro 1 sur le site.

L’anime Black Clover lui a permis, le 2 octobre, d’être vraiment mise en avant (à partir de l’épisode 52) dans lequel elle interprète à la fois avec l’opening Gamushara et l’ending Tenjou Tenge qui ont été diffusés durant le même arc.

À l’occasion Miyuna a prononcé ces mots

« Merci beaucoup de m’avoir laissée être responsable des musiques de thèmes- c’est une grande tâche. Les Protagonistes Asta et Yuno partent de leur petit village et partent pour travailler dur à la ville afin de réaliser leur rêve en devenant Roi Mage. Je suis partie de la préfecture de Miyazaki pour travailler dur et pour réaliser mon rêve et devenir une chanteuse. Tous les deux avancent vers leur rêve sans écraser par quoi que ce soit. Voir cela me donne des rêves géniaux et aussi de l’aspiration. Et chaque personnage dans Black Clover ont leur propre histoire profonde. Je me retrouve aussi dans leurs inquiétudes et leurs côtés sombres et les voir surmonter leur limite avec leurs camarades me donne du courage. J’ai offert ces chansons qui racontent ces histoires pour toucher le cœur des gens en donnant tout ce que j’ai ! »

Elle a été choisie pour interpréter la musique du film Natsuyozora qui devrait sortir vers mai 2019. Miyuna a aussi eu la chance de figurer parmi les artistes à découvrir en 2019 sur Youtube au Japon.

Actuellement en seconde, elle souhaite s’occuper de sa carrière, celle-ci devrait faire encore un  grand pas prochainement.

Je pense que comme YouTube l’a indiqué, c’est vraiment une artiste à suivre absolument. Une « inconnue » qui se retrouve d’un coup propulsée sur le devant de la scène et qui se retrouve a chanter un opening c’est quand même super ! J’ai découvert cette artiste sur YouTube en voulant écouter les openings de Black Clover. L’anime n’est suivi que par une petite partie de la communauté des fans de mangas et d’anime au profit du manga car Asta crie beaucoup trop. C’est pour cela que très peu de personnes parle de l’anime, j’ai été surpris de voir que l’ensemble des openings etaient géniales. Je me suis laissé seduire par l’opening Gamashura où Miyuna a des éclats de voix impressionnants le tout s’accordant parfaitement avec la sonorité de la musique et j’en suis devenu fan.

Je vous ai mis la vidéo directement ici pour que vous puissiez directement aller écouter .

 

Voici la seconde partie de cet article, une interview de Miyuna réalisé par Skream! en octobre de l’année dernière.

-Vous avez maintenant 16 ans, mais depuis quand vous intéressez vous au chant?
De naissance j’ai une voix rauque qui porte, en cours de musique à l’école primaire j’ai commencé l’entrainement des voix rauques sans chanter les chœurs comme tout le monde. Au collège, il y avait que des athlètes, mais je me suis brisée les os du rein, pendant que j’étais en rééducation j’ai passé une audition, j’ai eu l’occasion d’aller jusqu’à la compétition nationale. À la compétition nationale, je n’ai pas reçu de prix, mais une personne de l’équipe qui avait vu cette compétition m’a parlé, j’ai commencé authentiquement les leçons de chants.

Vous avez l’air d’écouter du rock, de la musique soul, de la pop… depuis votre plus tendre enfance, mais quel artiste écoutiez-vous ?

Quand j’étais petite, Whitney Houston, Michael Jackson, les musiques que mes parents passaient souvent dans la voiture, j’écoutais Misora Hibari que ma grand-mère aimait. Une fois à l’école primaire j’écoutais ONE OK ROCK, j’ai commencé authentiquement à m’intéresser au rock, au collège je mise à écouter Coldrain…. Encore j’ai cherché à écouter pleins de musiques sans distinction de genre Koji Tamaki, Sheena Ringo, Toshinobu Kubota, Petrolz, Yu Takahashi, les vocaloid…

Sur la plate-forme musicale « Eggs » après avoir publié « Fuwa Fuwa (Démo_20180804) », vous avez mis en ligne « Gamushara (Démo_20180916) », « Tenjou Tenge (Démo_20180923) ». ressentiez vous au fur et à mesure le retentissement du changement ?
D’abord, moi sans nom a sorti « Fuwa Fuwa », j’étais inquiète de savoir si tout le monde allait écouter, mais au début de la collaboration, j’ai été publiée dans le Top, j’étais vraiment contente que ça plaise à beaucoup de personnes. De nouveau « Gamushara », « Tenjou Tenge » ont pu obtenir la première place (des nouvelles publications du jour), je vous remercie, car ma motivation monte, j’ai la réelle impression que tout le monde m’apporte du soutien.

-Ensuite, vous avez décidé de la sortie en diffusion limitée le 2 octobre « Gamushara », le 21 novembre « Tenjou Tenge ». Honnêtement, quand vous avez décidé de la sortie à quoi pensiez vous?

Je veux qu’encore plus de personnes écoutent mes musiques, je suis impatiente d’être à ce jour!

-De plus « Gamushura » et « Tenjou Tenge » ont été désignés pour être l’opening 5 cool et l’ending. Pour des nouvelles sorties sont devenues des rôles confiés importants, mais lors de la décision ça vous allait?

Au début j’étais nerveuse et inquiète de devoir être après Koda Kumi (chanteuse de l’opening 4), mais je serais contente si vous aimez ma musique qui succèdera à celle de Koda Kumi parce que j’ai pu faire une bonne chanson.

-« Gamushura » est un titre en lien avec Asta le personnage principal de Black Clover, mais avez-vous pris conscience de ce qu’était un opening et vous l’avez réalisée ?

Le personnage principal Asta et moi avons des âges proches, plus qu’un opening, j’ai réalisée une musique d’encouragement pour Asta et moi, car nos situations se ressemblaient vraiment .

-Haneda Narita de PASSEPIED sera responsable de l’arrangement, mais donnez-nous vos impressions au moment où vous avez écoutée l’instrumentale.

J’ai tremblée ((((;゚Д゚)))) !

-Dans les paroles de « Tenjou Tenge » vous utilisez les mots de bouddha « Dans le ciel et sur terre, tout le monde est vaniteux  » et « s’il vous plait diffusez cela retweetant et en ajoutant en favoris » j’ai pensé que c’était un échange avec la génération actuelle intéressant. Comment Yusuke Saeki responsable de la composition, de l’arrangement musicale et des paroles a-t-il dirigé la production ?

Tous les jours, j’étais inquiète sans raison, je voulais créer une musique qui emporte les soucis… Quand j’ai parlé à monsieur Saeki de ce sentiment et est sortie le mot-clé  » Dans le ciel et sur terre, tout le monde est vaniteux ». Je connaissais vaguement le sens, mais après cela résonne en moi profondément. Merci, je pense que les gens de ma génération devraient connaitre le sens de ces mots, avec les outils comme Twitter… que j’utilise normalement peut-être cette expression sera transmise plus facilement. J’ai décidé tout en consultant Monsieur Saeki.

-Quel fut votre état d’esprit lorsque vous avez rédigé les paroles de cette musique?

Je n’ai pas eu d’état d’esprit particulier j’ai juste écrit « Gamushara ». (rires)

-Avec votre passage sur scène à  » a-nation 2018 supporté par dTV et la chaine dTV  » la représentation de Nagasaki (Le 4 août 2018 au parc Huis Ten Bauch d’un lieu installé spécialement nommé Rotterdam) et avec la sortie de votre coopération avec l’animé, je pense que c’était une année avec un flot de succès, mais qu’est-ce que vous voulez faire de cette année 2019 ?

En 2019 aussi j’aimerais chanter toujours mes chansons, je serais heureuse si j’arrive ne serait-ce qu’un peu à atteindre le cœur de tout le monde.

-Dans l’état actuel, le programme des concerts n’est pas présenté, mais à partir de maintenant la chance d’assister à un concert va-t-elle augmenter?


Vérifiez Twitter et sur Instagram parce que cela va augmenter je pense. Puis, venez écouter ! Je vous attends!

-Dites-nous s’il vous plait nous votre prochain objectif.

J’aimerais me produire sur scène de plusieurs festivals afin que « si l’on parle de festival, on parle aussi de Miyuna et si l’on parle de Miyuna, on parle de festival ».

Traduit par Naust

sources: Moshi Moshi Nippon, MiyunaMiyuna, Skream!

Comment soutenir Miyuna :

Site officiel : https://www.miyunamiyuna.com/
Instagram : https://www.instagram.com/miyuna_miyuna/
Twitter: https://twitter.com/miyunasinger
Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCLZ2RXLLVx0jAl0jxe7QzyQ
Itunes: https://itunes.apple.com/fr/artist/miyuna/1436176362